AccueilPortailCalendrierS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Petite histoire

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Sassie
Nouvelle
avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 29/12/2010

MessageSujet: Petite histoire   Jeu 6 Jan 2011 - 0:45

Bonjour !
J'ai commencer à écrire une histoire.Je ne savais pas trop où poster alors je vous laisse ça ici ! Je voudrais savoir si ça vous plaît et si je devrait continuer. J'en suis déjà à 10 chapitres et demi. Je vous en laisse 3 ici Smile Ils sont très long, je sais, je ne vous oblige pas à lire non plus Smile


Chap.1

Je respire.Je sens de l'air,de l'air frais dans ma crinière.Je suis.Je vie.J'avance.Je cours à toute jambe.D'un galop enragé.Sur une route de terre inconnue.C'est une journée magnifique.Il fait un gros soleil.Autour de moi,il y a de grand champs dans lesquels pousse du blé.Ça sens bon.Les oreilles penché,j'emprofite pour aller encore plus rapidement.Je suis essouffler,mais ça en vaut la peine.

Je sens l'étrange chaînette près de mon menton et un poid près de mes reins.C'est le signal,je dois ralentir.Mais si je le fais,je vais ratter ma chance de sentir la liberté de mes ancêtres.Je prend une chance et continue à foncer.À cette vitesse,je vois flou autour de moi.J'ai beaucoup de vent dans les yeux.Je sens maintenant la chaînette bouger.Elle se serre et se déserre.C'est énervant. Dommage.La vitesse,ça sera pour une prochaine fois.Je ralentis.

Avant que je passe au trot,les commandes arrêtèrent.Je peux continuer de galopper ! En avant, c'est repartit ! J'accélaire tranquillement,subtilement,pour ne pas qu'elle le remarque.Après quelque temps et quelques kilomètres heure de plus,elle redonna le signal de ralentir:la chaînette et le poid.J'aurai au moins essayer.

Malheureusement cette fois-ci,je dûs marcher.De la marche rapide.Il faut qu'elle remarque que je veux encore galopper.Ça ne fonctionne pas.Zute !

C'est à cause d'elle.Une personne avec qui je n'ai jamais parler est sur mon dos.Pourtant,nous avons une connexion.Elle me comprend comme personne de son espèce ne le fera jamais.Elle s'occupe de moi comme une mère.Elle panse tout mes petits bobos,me brosse chaque jour,me lave en saison chaude,me met une couverture chaude et dans un box en saison glacé.Elle m'est pourtant inconnue.Pourquoi fait-elle ça ? J'en sais rien. Je lui en suis très reconnessant.

Cette petite course était très amusante.Ce n'est pas rare que nous sortons de l'endroit fermé où nous tournons en rond.Souvent,elle me fait tourner autour de barils.Même que parfois,elle m'embarque dans un gros truc fermé qui bouge pour que j'en sorte dans un endroit inconnue, où il y a plein d'autres personnes de mon espèce.Je fais toujours mon beau et épatte ceux qui me regarde lors de la course de baril.

La rue était déserte,apart moi,elle, mon amie: la belle jument, la personne sur son dos et mon autre ami un peu stupide et l'autre personne,sur son dos aussi.Ils nous rattrappaient tranquillement.Je crois que la belle,elle est trop douce.Elle a peur de faire mal à l'animal sur son dos.Moi,elle est tombé quelque fois et remonte toujours après.Je ne lui veux pas de mal,mais parfois je m'emporte.Et lui,la chose sur son dos a déjà fait une chute pour ne remmonter que quelque semaines plus tard.Il est vraiment idiot !

Tout les six,on s'arrêta au bord d'un autre champ.Celui ci était de gazon.La belle et moi emprofitons pour manger un peu de ce délicieux met vert.Elle et les personne sur les dos de mes amis décendirent.Au loin,d'autres de mon espèce arrivaient tranquillement avec,eux aussi,ces personnes bizarres sur leur dos.






Chap.2

Au loin,d'autre chevaux arrivaient avec des inconnus sur leurs dos.Ils vennaient vers nous.

Moi,Maude et Amièle,sommes couché dans le gazon,les chevaux brouttent à côté de nous.Ce galop avait été exceptionnel.C'est dans ces moments là que l'ont sens l'union d'un cheval et son cavaliers.

Les inconnus approchaient.Ils sont quatre cavaliers.Leurs chevaux sont magnifiques.Il y a un paint tobiano blanc et noir.Bien tacheté.Les yeux bleus.Le deuxième est de robe isabelle.Il marche fièrement,rassemblé.L'autre est très grand et tout noir.Pas alezan foncé,noir comme le cheval de Zorro.Le quatrième et dernier est d'un magnifique baie cerise.Il parrait presque rouge.Sa robe luit au soleil.Le cheval est apparemment un arabe,puisqu'il a le nez retroussé.

Les cavaliers masculin sur leurs dos étaient assez mignon aussi.Il y a deux garçons et deux filles.

Nous -moi, Maude et Amièle- nous sommes assise.Puis,comme dans les films,ils sont venu se placer devant nous,tout les quatres côte à côte.J'avais jamais remarquer qu'un cheval est très imposant quand on est assis.Les pauvres poneys ! Ils doivent se sentir petit face à des belges !

-Wow ! Ton cheval galoppe super vite ! me dit la fille au cheval isabelle.

Woua ! Ils sont trop sociable !

-Euh...ben,merci ! balbutinnai-je.Je regarda mon beau Averell.C'est vrai que,quand il galope,il va très vite.

Peut-être la jeunesse ? Ou bien l'entrainement au barrel-racing ? J'en sais rien.Tout ce que je sais,c'est qu'il est merveilleux.

-Vous venez de quel centre ? demanda le gars au belge noir.

-Calin.L'écurie Calin.C'est à environs cinq km par là,répondit Amièle en pointant la route d'où on arrivait.

Elle doit le trouver mignon aussi,parce qu'elle se leva et remonta sur Thally,sa jument,de façon tellement déterminé que Thally partit au galop par surprise.

Moi et Maude riions en coeur tandis que les quatre autres était effrayé de la voir tomber.

La force d'Amièle,c'est bien ça: de ne jamais tomber.

Comme prévu,Amièle repris le contrôle et revins vers nous.

-Ça vous dérengerais si on allait visiter cette écurie ? Celle où nous allons va fermer et nous devons trouver un endroit pour loger nos ''bébés'' dans bientôt,dit celle au cheval arabe,avec un grand sourire.Elle lui donna quelque petites tappes sur l'encolure pour montrer son ''bébé''.Elle avait l'aire amoureuse de son cheval.C'était jolie à voir, leur complicité.

-Bien sur ! Dis-je entousiaste.

Moi et Maude remontons chacun sur notre cheval respectifs.Averell et Ti-Gui.Et oui,Ti-Gui.Ça montre qu'il est pas très vite du cerveau.

Sur ce,on vérifia que les chevaux n'étaient plus essoufflés et on repartit au galop sur la ligne droite vers l'écurie.En dernier,il y avait Amièle et Thally, ensuite, le gars au belge noir,la fille au cheval isabelle,le fille et son arabe,Maude et Ti-Gui et au début,en égalité,moi et Averell et le gars qui n'avait rien dit encore,avec son paint horse.Malgré la selle western,nous étions tout les deux en suspension,avançions tel dans une vrai course.Je ne retennais plus 'Rell comme je l'ai fait à l'arrivé,je le poussais pour qu'il aille plus vite.








Chap.3

Elle me donnais l'ordre d'aller plus vite en serrant les jambes.Ce que je fis avec plaisir.L'étalon d'à côté ne me plait pas.Il a un air méchant.Mais peu importe,c'est une course,il faut le battre et faire sa place.Le vent siffle dans mes oreilles,qui elles,sont penché par à l'arrière pour l'aérodynamisme.Je fil à toute allure ! C'est la première fois qu'elle me demande de galopper aussi vite.Mieux vaut en profiter.

J'ai le vent dans la crinière.Je vole.Non,mes pieds font du bruit.Je donne de plus gros coups avec mon derrière,ça me fait flotter plus longtemps.Ça me fait sentir libre.C'est surement la meilleure sensation au monde.Tellement que sans le remarquer,j'ai dépasser l'étalon.

Le seul problème,c'est qu'il me suis de très prêt.Il me rejoindra dans bientôt,il me faudrait des ailes.Des ailes comme le oiseaux.Peut-être est-ce que ça existe en quelque part ? Des comme moi,mais avec des ailes.J'aimerais bien être un de ceux-là.Mais là,c'est pas le temps d'y penser,l'autre m'a rattrapper;je fonce.

La chainette,le poid dans les reins.Si je ralentit,il va me battre.Je dois le faire.Peut-être qu'elle va me laisser repartir comme tout talleur ? On arrive au bout de la route. Je ralentit,doucement mais surement.L'étalon et son humain,eux,ne ralentirent pas.L'humain,se recule dans son siège et tirer sur les cordes qui sont relier à la bouche du mon confrère.J'imagine que c'est ça qu'elle fait aussi,pour me faire ralentir.Si ils continuent,ils vont arriver droit ou il y a des monstres de métale qui puent.Elle est toujours prudente quand nous devons passé là,je la sens,elle est nerveuse.C'est peut-être dangeureux.

Je suis au trot,essouffler comme jamais.L'étalon lui poursuit sa route.Elle criait des choses à la personne sur le dos du cheval fou.Lui,ne lui répondait pas.

Sans que je m'en attende,elle me donna un petit coup dans les côtes et me dit un mot que,avec le temps,je commence comprendre : ''Aller!''.Je repartis au galop très rapide.Ma vitesse augmentait sans que je m'en rende compte.Je ne sentais plus mes jambes.Elle me poussait encore à avancer.Pourquoi faire ? La course est fini,l'étalon et son ami vont se tuer ! Elle veut qu'on alle les rejoindre dans ce monde inconnu qu'est la mort ? Chaque cheval qui rend l'âme est ammener je ne sais où et disparraît à jamais.

Je galope.À la vitesse de la lumière.Jamais je n'ai été aussi rapidement.Je ne sais pas se qui se passe dans mon corps.Une sensation de courage.J'allonge mon galop pour faire de plus grande foulées, plus vite.La tête basse,le nez en avant.Je passe au travers le vent.Le plus surprennant dans tout ça,c'est que j'ai rejoins l'étalon.Nous étions à environs 50 mètres de l'endroit dangeureux.

Je dépassa l'étalon d'environ la longueur de 4 cheval.Elle me demanda de tourner.Elle est folle ? J'ai confiance en elle.Je tourne.J'étais droit devant l'étalon.Chainette,poid en arrière.Je freine.Mes sabots de derrière passant sous mon corps.Un arrêt comme on avait déjà pratiquer il y a longtemps.L'étalon,affolé,freina comme moi.

Il était trop proche,il me frappa droit dans l'épaule.Le choc me fit tourner.Ça fait mal.Au moins,l'étalon s'était arrêter ! Elle me gratta le cou de toute ses forces,ce qui me fit grimacer de bonheur.


Alors, vous en dites quoi ? Sincèrement ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petite histoire   Jeu 6 Jan 2011 - 1:56

WAW ! J'adore ! *_________*

Il y a juste deux ou trois petits bouts de phrases "mal tourné", mais rien de méchant. Bravo à toi Very Happy

Pour te dire, quand j'ai vu la longueur, j'ai voulu juste lire 3 phrases, & finir plus tard.. mais les lignes on défilé, et je suis arrivé au dernier mot..

VIVEMENT LA SUITE ! Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Sassie
Nouvelle
avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 29/12/2010

MessageSujet: Re: Petite histoire   Jeu 6 Jan 2011 - 2:23

Aha ! merci beaucoup XD
Pour les tournures de phrases, je fais de mon mieux ! Je ne suis qu'une amateur ! Smile

Pour la suite,il y a pas mal moins d'action par contre Rolling Eyes

Revenir en haut Aller en bas
luciole96
expert
expert
avatar

Messages : 102
Date d'inscription : 15/12/2010

MessageSujet: Re: Petite histoire   Jeu 6 Jan 2011 - 7:04

il est super ton début d'histoire surtout ne t’arrête pas
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petite histoire   Jeu 6 Jan 2011 - 10:17

Une amatrice? Une bonne amatrice alors ! Very Happy

Si tu veux, j'avais trouvé un site, ou un blog, je sais plus, pour aider à écrire un texte, une histoire, etc.. Ils expliquaient, par exemple, quel temps choisir, pour qui, quand, où. Comment mettre un dialogue. Comment changé de point de vue... C'était pas mal (:


Poste nous vite la suite Very Happy : D
Revenir en haut Aller en bas
princesseduL
expert
expert
avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 27
Localisation : Haute-Normandie

MessageSujet: Re: Petite histoire   Jeu 6 Jan 2011 - 10:39

J'adore !!!!
Vivement la suite !!!! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
megleo
vip argent
vip argent
avatar

Messages : 262
Date d'inscription : 21/12/2010
Age : 25
Localisation : Provins

MessageSujet: Re: Petite histoire   Jeu 6 Jan 2011 - 15:15

j'adore! j'avoue que moi aussi quand j'ai vu la longueur je me suis dit est ce que je vais avoir le temps de tout lire et est ce que sa va m'interressé et j'avoue que plus je lisait plus je m'imaginé ton histoire dans ma tête !! vivement la suite (enfin si tu la post) en tout cas j'adore!!
Revenir en haut Aller en bas
http://horseriding13.skyrock.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petite histoire   Jeu 6 Jan 2011 - 16:04

Je suis FAN sors nous la suite vite je suis impassiante ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Eden-H
expert
expert
avatar

Messages : 165
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 27
Localisation : Aisne (St Quentin) 02

MessageSujet: Re: Petite histoire   Jeu 6 Jan 2011 - 17:20

J'adore !!
Vite la suite la suite la suite !! Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://x-chewaal-passion.skyblog.com
Sassie
Nouvelle
avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 29/12/2010

MessageSujet: Re: Petite histoire   Jeu 6 Jan 2011 - 23:29

Bon ok je met la suite x)
Mais c'est pas mal moins rock 'n' roll que le début.


Chap.4

Je lui gratta l'encolure,je suis tellement fière de lui ! Je ne sais pas ce qui s'est passé,mais il a galoper à une vitesse comme jamais je ne l'ai vu faire.Incroyable !

Je débarque.Le garçon est déjà descendu.Il avait le visage impassible,mais parmi toute cet orgueil,je voyais ses mains trembler légèrement.On marcha un peu pour ne pas que les cheveux fassent une crise cardiaque.

Ça serait le comble !

-Merci ... Léa a eu raison de dire que ton cheval galope vite.En fait,je n'ai jamais vu un cheval aller aussi vite,a part dans les courses bien sur.Je crois que Speedy aurait besoin de se faire remettre à sa place,m'avoua-t-il.

-Qui est Léa ?

-La propriétaire du cheval isabelle.

-Ah ! En tout cas, c'est la première fois que je vois Averell aller aussi vite aussi,c'est peut-être l'entraînement au barrel-racing,ou l'adrénaline qui l'a...

Ils avaient arrêter d'avancer.

-En parlant d'Averell,je crois qu'il boette.

Je m'arrêta,affolé.Le fit marcher tranquillement.Il ne boettait pas.Je détacha une de ses rênes de son mors et le fit trotter en rond.Il le faisait,mais avec difficulté.C'est définitif:il boette.Je l'arrêta,remis sa rêne en place et lui toucha l'épaule gauche.
J'espère que ce n'est pas l'os !

-Tu sais,je m'en voudrais à vie si c'était son os.

Il lit dans mes pensées ?! En tout cas,ce qui est sur,c'est qu'il est trop mignon !

Les autres arrivèrent tous ensemble au petit trot tranquille,ne comprenant rien.

-Je crois que l'ont va rentré à pied.Allez-y sans nous,dis-je.

-Mais ... répondit Maude.

-On vous expliquera tantôt ! lança le garçon.

Il y eut quelque petits '' ok '' et ils repartirent,traversant la rue,qui est que quelque mètres plus loin.

-En passant,je m'appel Justin.

-Moi c'est Danielle.

On resta immobile,pour ne pas faire souffrir Averell encore plus.Nous sommes à environs 5 km de là.

J'espère que mon ange tiendra.

-Alors,Danielle,depuis combien de temps tu montes ? Demanda t-il.

-2 ans et demi déjà,répondis-je

-Seulement ça ? Et tu arrive à tenir sur un cheval à cette vitesse ? Tu dois vraiment adorer l'équitation alors !

-Bien sur que j'adore ça !

-J'espère qu'on se reverra alors, tu as l'aire sympa.

-Quoi?

-Le centre à nous allons,mes amis et moi,c'est celui de ma famille.Il va fermer dans deux semaines...

-Wow, c'est dommage ... Pourquoi ?

-On déménage.

-Alors on ne se reverra plus ?

-J'en sais rien.

Je serais très heureuse que ma famille ai un centre équestre. Je pourrais passer encore plus de temps avec Averell.Ça serait parfait.Je l'aime tellement ce cheval ! J'espère qu'il ne partira pas trop loin, il me plait bien ce garçon ...

-Ton cheval,Averell,c'est quel race ? un Quarter horse? demanda-t-il.

-Oui, Quarter horse.

-Wow ! Je suis pro ! En tout cas, il est vraiment magnifique !

C'est vrai que 'Rell est très beau.Il est grand,mince, mais costaud.Il a une robe assez normal.Tout alezan à la crinière blonde. Au soleil, on dirait qu'il brûle. Il a aussi une jolie liste discrète sur le chanfrein.

-Speedy est splendide aussi ! C'est rare des chevaux avec des yeux bleus comme lui.

-Oui c'est vrai,mais il n'y a pas que la beauté qui compte.Je l'ai acheté parce qu'il est beau,mais il a un caractère qui m'énerve parfois.Un peu comme tantôt.

Comme pour justifier ce qu'avait dit Justin,Speedy se tourna,fesses vers Averell,et se mis à lui donner de gros coups de sabot.Du sable vollait partout.Ce cheval est très spécial.Peut-être meme fou ? J'eut juste le temps de tasser Averell.Speedy ne l'a pas toucher. Lui qui a mal à l'épaule. Au moins,Speedy n'a pas empirer sa blessure.






Chap.5

Au moins,l'étalon n'a pas empirer ma blessure.Je le déteste.J'ai mal.Elle me demanda d'avancer.L'humain et l'étalon marchent un peu plus loin maintenant.Il est dangeureux ! Moi qui croyait que l'on doit être solidaire entre nous.Il devrait pourtant savoir que c'est impossible de dominer ces humains.

Avancer fait mal.J'essaie de marcher aussi vite qu'elle me le demande,mais c'est dur.Chaque pas que je dois faire sur cette jambe fait mal.Je bouette.J'ai peine à marcher.J'ai peur.

On s'arrête.

L'humain se rapprocha,suivi de l'étalon.Celui-ci donna à mon amie une petite boite noire.Celle-ci la posa sur sa joue et dit des mots incompréhensible.Ça serait tellement plus simple si nous parlions la même langue.Je pourrais lui dire que j'ai mal.

On attend je ne sais pas quoi,mais on ne bouge plus.C'est déjà mieux que d'avancer.Les deux humains se parlent.Ils ont l'aire de se comprendre,eux.

L'étalon,lui,m'envoit des regards furieux.Je ne comprend pas.Qu'est-ce que j'ai fait pour qu'il soit faché contre moi ? Il n'a pas l'air d'aimer personne.Il est comme une vieille dame de mon espèce que je connais.Sympathique,mais seulement avec les poneys.Parfois, elle est gentille et fait sa belle avec tout les mâles,mais je ne m'étenderai pas sur le sujet.

On attend,nous sommes au bord de l'endroit que j'estime dangeureux.Quelque monstres sont passés depuis que nous nous sommes arrêter.Il fait chaud,le soleil tappe.Je sens que sous le siège qu'elle m'a attaché sur le dos,je suis tout mouiller.J'ai beaucoup suer à galoper comme ça.Au moins,il y a un petit vent frais qui fait virevolter ma crinière.

Un monstre viens dans notre dirrection.Incertin,j'attend les ordres.Rien.Elle ne me donne rien à faire.Je bouge un peu,pour lui rappeler ma présence,toujours sans mettre de poid sur ma jambe.Elle se tourne et me flatte le nez.Elle a le don de me réconforter.Quand je pense qu'il y a d'autres gens de ma race qui restent enfermer sans avoir d'amis comme elle ! J'ai beaucoup de chances !

Le monstre a un truc attaché à son derrière.Je crois que je le reconnais.Peut-être.Il me semble que c'est là dedans que je monte parfois.Oui,ça me téléporte vers un autre endroit.Souvent,c'est un endroit remplis de gens où je doit performer en faisant le tours des barils.

Le monstre est arrêter,droit devant moi.Non,je refuse d'y embarquer ! Je ne veux pas aller à cet endroit ! Pas avec ce mal atroce.Cette douleur aigue.Purtant,les portes s'ouvrent.On nous enleva tout ce qu'on avait sur le dos et on nous mis des bandages sur la queue et le bas des jambes.Chacun eut en plus une belle couverture chaude.

L'étalon entre dans la partie de droite.C'est à mon tours.Je ne veux pas.J'ai les quatres genoux barrés.Elle me demande d'embarquer.Qu'est-ce que je fais.Je débarre mes genoux dans un moment d'hésitation.Elle en profita pour tirer un peu sur les rênes et me faire avancer.Je l'aime trop pour refuser,mais je ne serai pas capable.J'ai trop mal.Même avec de gros efforts.Elle monta à l'intérieur et fit des petits bruits comme elle fait souvent pour me faire avancer.Je crois qu'elle ne comprend pas que je ne peux pas.Mais pour elle,j'essais.Je mets ma jambe avant droite,celle où je n'ai pas mal,dans le camion.
Je met ensuite la gauche.J'ai tellement mal à l'épaule.C'est terrible.En montant je mets du poid sur la jambe.Je ne peux pas me le permettre.La douleur est trop intense.Pour contrer ça je met tout mon poid sur la jambe droite.Ça en fait trop d'un coup.Je glisse.Je tombe.Je réussie à me débattre et à resortir du monstre.
Elle me flatte le nez et me donne de petites tappes sur la joue.Tranquillement,elle me redemande de monter de l'intérieur du l'engin.Elle me regarde dans les yeux.Pas d'un regard rageur comme certains autres de sa race.D'un regard merveilleusement doux,remplie d'amour.

Je vais y arriver cette fois si.J'en suis sur.Pour elle.

Je change de technique,celle-ci sera plus radicale.Je m'assis sur mes postérieurs et libera tout le poid de mes épaules.Ce fut un petit cabré parfait.Juste assez haut.Mon avant-main tomba dans le camion,la jambe droite amortissant tout le choc.
Elle traversa de l'autre côté des barrières juste avant que je lui rentre dedans.Je monta mes jambes arrières et je fût enfin entré !


Chap.6

Il est enfin rentré ! Ce qu'il doit avoir mal le pauvre !

Je ferma la porte derrière lui.

Tout était parfait.On pouvait retourner à l'écurie.Dans le camion bleu foncer,j'étais assise en arrière avec Justin.C'était Pit qui conduit.
Pit,c'est le copain de ma monitrice d'équitation.Il est super sympathique,mais très spécial.

-Alors,que c'est-il passé ? demanda pit. En conduisant,il nous regardait dans le rétroviseur intérieur.

-On croit que ça serait Speedy,il a foncer dans l'épaule d'Averell à toute allure.Il ne voulait plus arrêter.Heureusement que ... commença Justin,comment tu t'appelle déjà ?

-Danielle,répondai-je.

-Heureusement que Danielle était la !Averell a galoper à une vitesse incroyable pour aller de placer droit devant Speedy.Il n'a pas eu le temps d'arrêter et lui est foncer dans l'épaule gauche.C'était fou !

-Ah bon Dane ? dit Pit qui regarda enfin en avant.

-Oui ! Je n'avais jamais vu 'Rell aller aussi vite ! Il devait être motiver.

-Ou il a de l'orgeuil mal placer ? dit Justin.

-Avec un cheval comme Speedy,je dirais pas ça ! répondi-je.

On ricanna un peu tout les trois.
C'est la première fois que je vois Justin rire.Il est très beau.Il a les même yeux bleus que son cheval.Et son sourire;magnifique et vraiment sincère.Il a aussi des cheveux noir, sans aucune trace de brun, noir. Wow !

J'appelle le vétérinaire qui va arriver dans une heure.J'espère qu'Averell n'a pas trop mal en arrière,Pit ne conduit pas particulièrement bien...

En chemin,on croise Amièle,Maude et les amis de Justin.On arrive bientôt à l'écurie.On ne les attendra pas longtemps.

Le restant du voyage se fit en silence.

* ** *
À l'écurie,ma mère était là et m'attendait,impassiente.J'ai comme l'impression qu'elle sait la mauvaise nouvelle.

Justin débarqua Speedy et alla le porter dans un box vide,sans nom sur la porte.

Moi,je dû l'attendre pour dessendre Averell,qui a peur et très mal.Il m'aida et on le déscendi très calmement et tranquillement.Même ma mère,qui n'y connait absolument rien aux chevaux,a peur.Averell sortit très gentillement.

Dans le manège extérieur,Léane se pratique au barrel-racing avec son beau quarter-horse alezan brulé.D'autres élèves y sont à cheval,mais se font tout petits et les regardent.Ensemble,ils gagnent toutes les compétitions auxquelles ils participent.Ils sont une vrai équipe d'enfer.Averell aussi est bon au barrel-racing,mais jamais j'essaierai de les battres, c'est impossible.

Un peu plus loin quelque personnes nous observent discrètement,curieux de voir ce qui se passe.L'écurie est pleine à craquer, comme il est rare que ça arrive.Beaucoup sont des élèves qui débutent à cheval. Enfin,je crois.

J'alla porter Averell dans son box avec du foin et de la moulée,ma selle et mes affaires à leur place, dans la sellerie.Justin,lui,plaça son arnachement à l'extérieur,à l'ombre.Ma mère,elle fait face au box de mon bébé et lui parle et lui flatte les naseaux à travers les barreaux du box.

Quand je sortis de l'écurie rejoindre Justin,qui est assis au pied de l'arbre à côté de ses affaires, mes amies et les siens arrivèrent.Les chevaux de Maude et Amièle,Toxédo et Thally, ont l'air heureux de rentrer à la maison.Chacun alla porter son cheval dans un box.

S'assoir tranquillement à l'ombre fait du bien.Relaxer.Fermer les yeux et sentir le vent dans ses cheveux.Je crois que Justin a compris que je n'ai envie que de relaxer,il ne dit rien.Et dire qu'il y a 30 minutes à peine,je galopais avec Averell. La journée est chaude et très stressante.Il n'est que deux heures de l'après-midi.

C'est dur.Je peux pas le cacher,j'ai peur pour mon beau Averell.Lui qui ne faisait ça que pour aider Speedy,parce que je lui ai demander.Il a peut-être sauver la vie à Justin qui sait ? C'est peut-être ma faute,j'aurais dû le faire avancer un peu encore pour laisser à Speedy le temps de ralentir.Il n'a surement jamais fait de reining ce cheval.J'ai un jour pratiqué ça avec Averell,mais il n'était pas très bon,malgré sa volonté de le faire,quand il galopait,il ne voulait pas arrêter.Aujourd'hui,disons qu'il a été parfait.Je l'aime.Je l'aime beaucoup.Je crois que notre connection est extraordinaire.Jamais je n'aurais cru en l'achetant qu'on serait si proche,mais si éloigné en meme temps.Je ne sais rien de lui,et lui rien de moi.Pourtant,j'ai l'impression de le connaître comme mon frère.Je le connais par coeur.Je peux deviner tout ses mouvements,toutes ses actions,j'ai l'impression de lire dans ses pensées.

Et si les blessures d'Averell étaient grave ? Et si je ne pourrais plus jamais le monter ? Et si celui-ci ne pourrait plus galoper.Il adore tellement ça.Ce serait un grand malheur ! Il serait dépressif.Peut-être qu'il ne mangera plus du tout ! Peut-être qu'il se fera mourir.Ce serait tellement mon pire cauchemard ! Mon beau bébé !

Maude,Amièle et les trois autres,dont je ne connais toujours pas le nom,vinrent nous rejoindre sous l'arbre.Ce chêne qui est la depuis toujours.

Il est carrément gigantesque ! C'est le coin repos le plus confortable en été.

Tout les sept assis,l'un des garçons posa la question qui tue.

-Alors,qu'est-ce qui se passe ?

Moi et Justin on se regarda,se demandant qui allait parler.

C'est fou squ'il a de beaux yeux !

Je pris finalement la parole.

-Eh bien,c'est une longue,mais pas longue,histoire.

-On veut savoir ! lança Amièle avec avidité.

-Bon... Alors vous savez pendant le galop,Moi et Justin nous étions en avant.Speedy voulait pas arrêter,alors je suis aller placer Averell juste devant lui.Speedy s'est arrêter,mais sur l'épaule d'Averell.

-Ah ! Ouf ! Ok et il va bien ce Averell ? demanda l'une des filles.

-On est pas sur,le vet' s'en vient,répondis-je.

-Je me sens mal d'avance,marmonna Justin,la tête basse.

-Hey ! C'est pas ta faute, il va bien aller, j'en suis sur,dit la même fille.



Chap 7.

Je ne sais pas pourquoi,mais on m'a laisser tout seul dans ma cage,avec ce mal atroce.Moi qui croyait être aimé.Moi qui croyais qu'elle tenais à moi.Ce n'est pas réciproque.Je ne comprend plus.Jamais elle m'a laissé quand j'avais mal.Enfait,je ne m'était encore jamais fait mal.Pas en sa présence.

Une autre de sa race est devant ma cage et me parle tout doucement en me frottant le bout du nez.Je donne de petits coups pour qu'elle continue.Elle murmure des phrases incompréhensibles aussi.Dommage que nous ne parlions pas tous la même langue.Je me demande souvent ce que ceux de Sa race peuvent penser ou dire.Parfois je comprend.Il y a quelque mots qu'ils répètent souvent qui me font comprendre que je doit soit ralentir,soit accélerer.Ce sont à peu près les seul mots que je comprend.La langue est un gros problème.J'ai déjà vu des bêtes plus petites que moi qui faisaient de gros bruits grâve et répétés.D'autres de long bruits plus aigue.Il est rare que je comprend leur paroles.Ce qui me rend particulièrement triste.J'aime rencontrer des amis.De nouvelles personnes.Je suis curieux.Peut-être trop...

Dans la cage d'à côté,il y a la belle jument.Toute en élégence.Entrain de manger du foin dans son box.Elle est magnifique.Elle a la couleur des arbres lors des saison ou le froid prend le dessus sur le chaud.Elle a les yeux foncés comme la nuit.Elle a les oreilles droites et pointu,toujours attentive.Elle a une tache blanche en forme de lune sur son frond, sous ses long cheveux foncé et soyeux.Ces cheveux tous bien peignés,assez long pour lui arriver à l'épaule.Bon,c'est vrai,je dois l'avouer,je l'aime bien.Nous sommes bons amis.Assez proche.Nous travaillons souvent ensemble.

La dame en dehors de ma cage partit.Je poussa un petit cri pour qu'elle revienne.Mais elle ne fit que se retourner et fit une grimace.Son visage se déforma pour que sa bouche prenne la forme d'une demi-lune.Le même qu'Elle fait souvent.La personne repartit ensuite.Avant,je croyais cette grimace méchante.Mais plus maintenant.Je sais que c'est parce qu'Elle est heureuse.Parce qu'Elle est bien avec moi.

Si elle est bien avec moi,pourquoi me laisser ici ? J'ai encore aussi mal.Je crois que si je me couche,je ne serai pas capable de me relever ensuite.Par contre,si je ne le fait pas,je vais m'écraser par terre. Je met bien mon poids sur les trois autres membres, mais je suis lourd.

La belle, dans son box, me regarde tendrement. Je crois qu'elle compatit. Elle mangeait une grosse bouchée de bon foin.

Manger. Ça passerait le temps. Ça me redonnerait des forces. Je me retourna comme Elle me l'avait montrer, en allégeant mes membres avant et en ne bougeant pas un de ceux en arrière. C'est pratique. Je vais seulement plus lentement que d'habitude. Je me penche la tête, étire mon coup pour me rendre au foin. Je ne me rend pas. Ça fait mal. Une douleur intense et aigüe.

En me relevant, je sens du sucrer. Elle m'a mise ma gâterie, qui est dans un contenant attaché à ma cage. Juste à la bonne hauteur. Comment ai-je fait pour ne pas le remarquer plus tôt ? Je la mange a grosse bouchée ! Ça réconforte !

Soudain,tout le monde est entré dans l'écurie, en plus d'une personne que je n'avais encore jamais vu. Elle, les deux amis de sa race, les quatre nouveaux, la personne qui sens un peu comme Elle, la personne qui crie souvent des choses à Elle quand elle est sur mon dos, ainsi que le nouveau venu et beaucoup d'autres que j'avais déjà vu au par avant. Ça fait beaucoup de monde. Et moi qui ne peut pas m'enfuir avec mon mal. Je stress. Ils sont trop.

Elle viens me chercher. Elle me caresse doucement le visage. Elle doit voir que je suis énervé. Sa douceur me calme. Elle a l'air confiante. Elle me met ma corde sur la tête et y attache une laisse. Elle me sort de ma cage, calmement, pas trop rapidement, pour ne pas que ça me fasse trop mal. Elle me conduit à deux cordes, attachées en haut de moi, et les accroches à la corde qu' Elle m'a mise avant. Elle s'éloigna.

Tout le monde est autour de moi. Ils parlent tous très fort. L'inconnue est côter de moi, avec Elle. Ils parlent. Je bouge un peu, je suis très inconfortable. L'inconnue me tâte un peu où j'ai mal. Il recommence à parler avec Elle. Elle va chercher quelque chose et reviens.L'inconnu, quant à lui, alla dans une boîte cherche quelque chose que j'ai déjà,je ne sais plus quand. Un objet petit,fait sur le long,pointu. Oh non ! Mauvais souvenir ! Ça fait très mal cette chose.

Moi, je stress de plus en plus ! Elle part plus loin, je ne la vois plus. Elle n'est plus là ! Pour combien de temps ? Oh non ! Je lui lance un cri pour qu'elle revienne. J' attend. Elle ne reviens pas. Je lance un autre cri, plus fort cette fois si. Elle ne reviens toujours pas ! J'ai peur ! Je m'élance, me lève sur mes pattes arrière. Je lance un troisième cri de terreur. Je bouge la tête et tire sur les cordes de toutes mes forces, toujours sur les membres arrière. Ma crinière virevoltant de tout les côtés,l'inconnu avait reculer,comme tout le monde. Elle ne revient toujours pas ! Un gros ''crac !'' me fit comprendre que les cordes étaient brisées. Je ratteris. Malheur ! Sur mon membre où j'avais déjà mal ! Ça empira à un point tel que je ne pouvais plus tenir debout. Je m'effondra sur le côté droit,le côté où mes deux membres étaient A1.

Tout le monde autour s'est tût. Moi, je criait encore pour qu'Elle revienne !
Revenir en haut Aller en bas
Sassie
Nouvelle
avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 29/12/2010

MessageSujet: Re: Petite histoire   Jeu 6 Jan 2011 - 23:39

Bou a écrit:
Une amatrice? Une bonne amatrice alors ! Very Happy

Si tu veux, j'avais trouvé un site, ou un blog, je sais plus, pour aider à écrire un texte, une histoire, etc.. Ils expliquaient, par exemple, quel temps choisir, pour qui, quand, où. Comment mettre un dialogue. Comment changé de point de vue... C'était pas mal (:


Poste nous vite la suite Very Happy : D

Tu te souviens ce ce site ?
Revenir en haut Aller en bas
Eden-H
expert
expert
avatar

Messages : 165
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 27
Localisation : Aisne (St Quentin) 02

MessageSujet: Re: Petite histoire   Ven 7 Jan 2011 - 12:29

Ah c'est trop trop bien, je veux la suite !! Very Happy Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://x-chewaal-passion.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petite histoire   Ven 7 Jan 2011 - 12:58

Sassie a écrit:
Tu te souviens ce ce site ?

Je retrouve pas le site.. mais ceux là sont pas mal : ecrire-conseils & conseil-decriture
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petite histoire   Ven 7 Jan 2011 - 16:01

Han, j'adore continue, je veux vite la suite la ! Faut que tu nous sorte un livre Wink mdr.
En tout cas j'adore <3
Revenir en haut Aller en bas
luciole96
expert
expert
avatar

Messages : 102
Date d'inscription : 15/12/2010

MessageSujet: Re: Petite histoire   Ven 7 Jan 2011 - 16:49

apparement tout le monde est d'acord on veut la suite
Revenir en haut Aller en bas
Sassie
Nouvelle
avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 29/12/2010

MessageSujet: Re: Petite histoire   Ven 7 Jan 2011 - 16:59

Bou -> Merci Very Happy

Pouaaah ! laissez moi le temps de l'écrire XD J'suis rendu à la moitié du chapitre 11 la :O



Chap 8.


Entendre Averell crier me fait mal au coeur ! Il le fait de plus en plus fort. Le vétérinaire doit avoir déjà donner sa piqûre à la cortisone. Il déteste ça.

Autour de moi, il y avait plein de rubans et des ''poufs''.C'est le local où les cavaliers peuvent venir se reposer,parler et casser la croûte. C'est endroit est plein l'hiver, car c'est chauffé. Mais l'été,tout le monde préfère rester dehors lors du beau temps, s'assoir sous les arbres.

Je suis aller chercher de la glace dans le congelateur, pour que ça blessure arrête d'enfler. Son épaule est rendu très gros.

'Rell hennit encore ! Aah ! J'ai peur ...
Il y eut un '' Crac! '' suivit d'un gros bruit sourd. J'arrêta de bouger un moment. Puis, un autre henissement de mon bébé. Encore plus fort et plus désespérer.

Je finit de mettre les glaçons dans la serviette en vitesse, remit le pot dans le congelateur et partie en vitesse dans les escaliers voir mon amour. Quand j'arriva, je trouva Averell couché par terre,qui hurlait comme s'il allait mourir. Les cordes étaient brisées.

Je me précipita pour le voir, donnant la serviette remplie de glaçons à Léane au passage.Elle est restré par curiosité j'imagine. Lorsqu'il me vit, je sentis en lui le réconfort. Il n' heinissait plus. J'alla m'assoir devant lui, le grattant l'encolure du plus fort que je le peux. Averell soupira de récomfort.

Je me demande ce qui a bien put se passer. Mais peut importe, le pire est passé.

Ma monitrice parle au vétérnaire. Elle lui explique que nous avons une conplicité incroyable.

Plus personne ne parlait appart eux. Les plus jeunes cavaliers étaient sortis, ils avaient peur de mon bébé.

Le vétérinaire s'approcha de moi.
-Danielle, c'est ça ? demanda t-il.

-Oui c'est moi, lui répondis-je, sans détourner mon regard d'Averell.

-Penses-tu que tu peux rester à côté de lui le temps que je le pîque ?

Rester à côté de lui ? Et si il bougeait ? Et si il se levait et se cabrait ? Peut importe. Je l'aime, je mourrerais pour lui.

-Oui bien sur que je le peux, lui répondis-je avec confiance.

Le vétérinaire s'avança vers le genou d'Averell, le toucha doucement. Mon bébé ne bougea pas. Il avança la seringue vers lui, et la planta dans son genou.

Moi, je parlait doucement à l'oreil de mon cheval. Je lui disait des mots doux qui réconfortent, même s'il ne doit pas me comprendre, il ne bouge pas et ne bougea pas tout le temps où l'aiguille était planter dans son genou.

À l'arrière de moi, je sentais que tout le monde retennait son souffle.

Lorsque le vétérinaire eut enfin fini de cette piqûre qui, j'en ai l'impression, a durer de longue minutes, ce fûts des calins à volonté et Amièle m'apporta ma serviette et de la moulé pour Averell ! Je le sentais heureux et moi j'étais fier de lui.

Il a une confiance incroyable en moi. Je crois qu'il sait que tout ce que je fais pour lui, c'est pour son bien.Que je n'oserais jamais lui faire du mal. Il va toujours me surprendre !

Je réussis à faire relever Averell et je le dirigea dans son box, où il se recoucha immédiatement du côté de ses bonne jambes, celle blessé étendue. Je donna les deux cordes, encore accrochées à son licol, à ma monitrice, et me coucha sur le ventre de mon bébé.

Tout le monde se disperça. Ma mère parla au vétérinaire, qui lui donna la facture.

Amièle et Maude sortirent de l'écurie avec Pit, Léa, la fille et le garçon dont je ne connais pas les noms.

Quant à Justin, il vint s'assoir dans le box, accoter sur le mur. Il nous regardait sans rien dire. Il avait l'aire de chercher quoi dire, les bons mots.

-Écoute Danielle, commença t-il lentement, c'est de ma faute ce qui est arrivé à Averell, je vais payer le vétérinaire.

Il est trop généreux !

- Je ne peux pas accepter ça, Justin ... c'est mon cheval.

- Alors je peux l'acheter et t'en trouver un autre en bonne santé. De toute façon, après ce que Speedy m'a fait, il est sur que je vais ...

QUOI ?!

-Tu veux vraiment acheter mon cheval ? Je suis désolé, mais il n'est pas à vendre.

Il ne pouvait pas être si gentil.

- Oui je le sais qu'il est à toi, mais je t'en achèterais un en santé.

Il ne pouvait pas être si généreux.

-Averell va retrouver la santé très vite !

Il ne pouvait pas être si merveilleux.

-Son os est touché Danielle, tu ne pourras peut-être plus jamais le monter. Beaucoup feraient tuer leur cheval à cette étape. Et le coût de tout ça est très élevé. Ma famille a de l'argent, j'ai de l'argent, beaucoup d'argent. Nous pouvons lui payer tout ce qu'il lui faut.

Je ne peux pas le laisser parler comme cela ! Averell est à moi, je ferai tout pour payer ses traitements. Je dois être forte et lui dire de
la fermer !

- Pendant que tu pourra monter un autre cheval, parfait, gagné des tonnes de concours, faire des ...

-Justin ! S'il te plait. Je crois que tu n'as pas compris que ce cheval, je l'aime de tout mon coeur. Ce n'est pas une petite blessure comme celle là qui nous fera nous séparer ! Et tu peux penser ce que tu veux, mais ce cheval galopera encore ! Je ne sais pas quand, mais tu le sauras !

-C'est très touchant tout cela, mais sort ta tête des nuages, ici c'est la vrai vie.

Je me coucha la tête sur Averell.

Je n'en crois pas mes oreilles ! Il était pourtant si génial ce garçon ! Comment est-ce possible de penser que je vais vouloir me débarasser de mon ange parce qu'il est blessé ? Je ne suis pas sans coeur ! C'est lui l'idiot dans tout ça !

-Et Speedy lui ? Qu'est-ce qu'il devient ?

-Je vais l'envoyer à la viande, bien sûr.

Je me releva, re -QUOI ?!

-Donc tu crois que si je te donne Averell... commençais-je.

- Te vend ...

-Oui, alors te vend Averell, tu vas envoyer Speedy à l'abattoir ? Tu n'aide pas ta cause là.

-Que tu me le vende ou pas, Speedy deviendra du steak.

Quel sans coeur !

Je me releva d'un coup, faisant sursauter Averell.

-Tu ne peux pas faire ça !

Il y eut un moment de silence où il me regarda dans les yeux. Ces si beaux yeux.

Il a toujours tout eut dans la vie. Averell est surement la seul chose qu'il n'aura jamais.

-Je te laisse penser à ça, fini t-il par dire. Il se leva et sortie du box. Averell, se doutant de rien, le suivait du regard, gentillement.

Je me replaça, je passa beaucoup de temps avec Averell. Il ne bougea pas. Tout ce qu'il a fait, c'est manger du foin, qui est à sa porté. Je me sens tellement bien avec lui que, acotté sur son ventre chaud et doux, je m'endormis.

Je suis sur son dos, le dos d'Averell! Nous allons vite, très vite ! Il galope, d'un galop incroyable.Encore plus vite que cet l'après-midi. Il fonce comme jamais ! J'entend à peine le bruit de ses sabot frapper le sol d'un champ qui m'est inconnue. C'est un endroit très vaste où nous sommes seul tout les deux.Un champ est de luzerne.Dans ce galop, nous ne faisons qu'un. Je le sens, je sens son coeur battre, je sens ses naseaux soufflé.

Tranquillement apparaît devant moi Justin. J'arrête Averell et je dessend de son dos.Je m'avance pour mieux voir Justin. Autour de moi, tout change. Je suis dans une usine.Une grosse usine sale,ayant peu de lumière. Averell a disparu. Justin est avec Speedy. Il ne me voit pas, je me suis caché derrière des boîtes de carton. Il a une seringue dans la main. Je vois d'avance ce qui va se passer. Je le sais. Il ne peut pas.

Je m'élance et saute sur Justin. Dès qu'il me voit, il met la seringue dans ma dirrection. Je suis déjà dans mon élan, impossible de m'arrêter. Je m'approche à grande vitesse. Je ne contrôle plus mon corps. Justin sourit.

-Danielle ! Il est temps de partir.

J'ouvre les yeux tout doucement. Il y a ma mère à côté de moi. Je suis couché sur le coussin doux qu'est le ventre d'Averell. Mon ange. Il dort lui aussi. Encore couché par terre.

Ce devait être un rêve. Mais je ne peux pas laisser Justin faire une tel chose à Speedy. Il a seulement besoin d'entrainement et d'amour. Le pauvre. Je dois faire quelque chose !

-Danielle ? Allez, on doit partir,dit ma mère.

Tout doucement je me leva, en essayant de ne pas réveiller mon amour. J'enleva un peu de rippe de mon pantalon. Je réussie à sortir du box,suivie par ma mère. Les chevaux des quatres que nous avons rencontré n'étaient plus là. La serviette de glace dégoutait sur un banc. Thally et Tit-Gui étaient encore dans leur box. Il doit être tard. Sans aucune douceur, elle ferma la porte de box.

Après ces efforts pour ne pas le réveiller, Averell ouvrit les yeux. Voyant que je n'étais plus là, il commença à hennir et a bouger,il a peur.


Chap 9.


Je l'appela. J'ai peur. Je ne veux pas qu'elle me quitte. Ça serait trop dur de passer la nuit sans elle. On était si bien.

Elle parle avec deux autres de sa race.Ils me regardent souvent.Peut-Être parlent-ils de moi ? Et si Elle voulait rester elle aussi ? Ce serait parfait. Je n'aurais plus de craintes. Aucune. Avec Elle, je me sentierai toujours bien. J'ai éperdument confiance en elle. Si on roncontrait un loup, je la défenderait. Si on rencontrait un ours, je galoperait le plus vite que mon corps en est capable. Je préfèrerait mourir que elle me quitte. Je l'aime plus que tout. Plus que la belle, plus que toute la moulée du monde,je l'aime.

Je la surveille. Je mon point de vu, je vois seulement les visages. Si Elle pouvait m'entendre,me comprendre,elle verrait que je ne veux pas qu'elle me quitte. Toujours et encore la langue qu'il faut blâmer.

Elle me regarda avec une de ces fameuses grimaces dans son visage, puis partie. Non, je ne veux pas. Pas encore ! La dernière fois,je me suis fait très mal ! Et si Elle ne revenait pas ? Les trois autres sont encore là. Pourquoi eux ne partent pas et qu' Elle reste ? Pourquoi c'est tout le temps Elle ? Le temps est long sans Elle. J'ai peur, encore. Je dois partir. Ou être plus imposant pour faire partir les trois autres. Il faut que j'essaie de me relever.

Dans un effort imcroyable, sans mettre acun poid sur ma jambe blessé, je me relève, tranquillement, lançant des petits cris pour qu'Elle revienne enfin. Qu'Elle ne me quitte plus jamais.

Deux des trois de sa race qui étaient à l'extérieur vinrent en hâte dans la cage, pour me pouser et me faire retomber. Je lança un dernier cri d'espoir. Plus fort, plus ferme. Ils ont réussi. Je suis couché. Je veux qu'Elle revienne. Elle ne peut pas me laisser seul comme cela.

Justement, Elle arriva vite. Mon dernier appel a donc été concluant. Elle entra dans la cage et vint me gratter le cou et me parler doucement. J'aimerais tellement comprendre ce qu'Elle peut me dire.

Elle donna la corde que j'avais sur le visage à un des deux qui était là et se recoucha sur mon ventre, en continuant de me caresser et de me dire des paroles douces.

La personne de sa race qui n'était pas entré dans ma cage partie quelque minutes et revint avec une grosse couverture.Cette personne l'étendit sur Elle et moi. Comme elle ne bougea pas et qu'elle a encore cette grimace sur le visage, je n'ai rien à craindre.

Elle resta sur mon ventre et je put m'endormir en paix.


Lorsque je me réveilla, le soleil frappa fort. Il fait très chaud. Je ne sens presque plus ma blessure. En fait, je ne sens presque plus mon épaule toute entière. J'espère ne pas rester trop longtemps dans cet état là.

J'ai faim. Mais surtout, j'ai soif. Je n'ai pas pu boire depuis notre départ en balade hier.

Je me retourna tranquillement vers Elle. Elle a passé toute la nuit à mes côtés. Je lui souffla un peu d'air de mon nez dans le visage. Elle bougea. Un bras,une jambe,le visage et finalement Elle ouvrit les yeux et s'assit rapidement. Que se passe t-il ? Elle a senti quelque chose ? Un ours ? Je ne peut pas la défendre dans cet état là ! Pourquoi Elle a sursauter ?

Tranquillement, voyant qu'Elle m'avait fait peur, Elle me caressa le dos et le garot en se recouchant. J'adore quand Elle me gratte le garot ! Ça fait tellement du bien. Elle le sait, elle le fait souvant quand je ne me sens pas bien.

Je me trouve misérable.Je suis gros,imposant,fort,puissant et c'est une de sa race qui me calme et me rend confiant. Ces petites personnes qu'on appel ''humains''. Tellement étrange. On ne peut vivre avec, mais on ne peut pas vivre sans.


Chap 10.

Ouf ! J'avais oublier que j'étais là moi ! Quel nuit ! Un cheval peut parraître confortable, mais je vais être courbaturer c'est sur. Mon pauvre bébé, il n'a pas bouger.

-Alors mon beau, bien dormi ?

J'enleva la couverture de sur moi, la mit sur Averell, me leva et m'étira.

Je suis déjà courbaturer d'hier, ça va être quoi demain ?

Je m'agenouya devant sa jambe, lui toucha l'épaule avec délicatesse. Elle était moins enflé. La piqûre à fonctionner.

-C'est bien, tu vas aller mieux très vite.

Je me releva et sortie du box. Je m'en alla du champ de vision d'Averell et attendi quelque secondes. Il n'hennit pas. Il s'était calmé depuis hier. Dormir l'a aider,la cortisone peut-être aussi.J'alla cherché dans son pot, une poignée de moulé. Sans en échapper, je la donna a mon grand Averell, qui ne bougea pas de sa place dans son box. Aucun son ne sortie de sa geule. Il mangea avec hardeur.

Il a faim mon gros.

Je resortie du box, alla lui renplir un bol d'eau et alla lui porter. Il le but entièrement ! Je retourne donc remettre de l'eau et la lui donner. Après quelque gorgées, il arrêta, et me donna quelque coups de nez pour que je le flatte. Ce que je fis avec bonheur.

Ma mère déscendi les marches du salon des cavaliers. Elle avait dormi en haut. Elle a l'air fatigué et est écheveler.

-Je vais chercher un déjeuner au dépanneur pas loin. Je te fais confiance,pas de niaiserie, dit-elle,grave.

-Ok, byebye !

Elle partit.

Ma montre indique 8h53. Tout le monde n'allaient pas tarder à arriver.

Je donna du foin à Averell,puis m'assie à côté de lui. Je le caraisse et lui parle.

-Alors, qu'est-ce que je vais faire avec Justin ? Il te veux vraiment , ça se voit. Et Speedy, le pauvre, l'abattoir ! Ce n'est que les sans-coeur qui envoient des chevaux là. Je ne peux pas l'acheter. On en a pas les moyens financiers. Et si je te vend à lui. Il va avoir ce qu'il veut. Qui sait ce qu'il va te faire ? Si il va te donner toute l'attention que tu mérites ? Est-ce qu'il va t'envoyer à l'abattoir si tu fait une erreur ? Sl il t'achète, moi je vais pouvoir prendre Speedy, prendre soin de lui.
Il débarque à l'improviste et dit qu'il te veut. Non mais il est qui pour dire que ...

-Danielle ? dit une voix que je conais bien.

-Oui ? Entre dans le box,répondi-je.

Maude entra doucement.

-Salut ! laçais-je.

-Allo !

Elle s'assit contre le box, au même endroit que Justin.

-Danielle, je t'ai entendu parler et tu sais, la famille à Justin est très riche. Mon père les connait bien, ce sont les Tremblay. Ils sont propriétaire d'une écurie pas loin d'ici. C'est Camille qui me l'a dit. La famille de Justin va déménager dans bientôt, pour ouvrir une nouvelle écurie encore plus grande et plus luxueuse. Elle m'a aussi confier que Justin est un imbécile sans-coeur. Pourtant, il a l'aire gentil.

-Qui est Camille ?

-C'est l'une des filles qu'on a rencontrer hier. Il y a Camille la propriétaire de l'hongre isabelle et Léa, la propriétaire de la jument arabe, m'expliqua t-elle.

-Et l'autre gars avec son belge ?

-Dylan. Il est mignon hen ? Justin aussi, mais comme il a l'aire de te plaire...

-Plaisait ! Répliquais-je.

-Pourquoi ?

-Camille a raison, il est sans coeur.

-À bon ?

-Il veut envoyer son cheval à l'abattoir et acheter Speedy. Il m'a fait du chantage. Il le veut tellement qu'il dit qu'il va m'acheter un autre cheval, en bonne santé. Je ne sais pas quoi faire ! Si je lui vend Averell, je pourrai sauver Speedy,l'acheter et le garder. Justin pourra donner les meilleurs soins à Averell, mais qui dit qu'il l'enverra pas à l'abattoir si, finalement, il ne lui plaît pas ?

Je caresse encore Averell, je crois que même pour sauver un autre cheval, je ne serai jamais capable de m'en séparer. Je suis tourmenter ,au bord des larmes. Je veux ce qu'il y a de mieux pour lui. Et si ce qu'il y a de mieux c'est de le vendre à Justin ?

-Wow ! Quel idiot ! J'espère qu'il ne remettra plus jamais les pieds ici !

-Moi aussi.

Malheureusement,c'est sur que je vais le revoir. Je ne sais pas quand ni où, mais il faut que je lui donne ma décision.

J'accompagna Maude pour aller chercher Tit-Gui dans le paturage. Averell ne hennit pas une seule fois.

Entre temps, Amanda, mon entraineure,Pit, son copain, Amièle et d'autres cavaliers arrivèrent.

En une avant-midi, tout le monde connaissaient ma situation, ainsi que celle d'Averell. Moi, je ne savais toujours pas quoi faire.

Le midi, sous le chêne, moi, Maude, Amièle et Léane Dînons. Pour me changer les idées, nous discutions de souvenirs que nous avons de l'écurie.

Ça ne fait que 2 ans et demi que je monte, mais c'est assez pour avoir de très bons souvenirs ! Par exemple quand Maude est tomber de son cheval, dans la boue, près de la rivière. Ou quand Léane a remporter une compétition avec quelque centièmes de seconde d'équart avec moi et Averell. Je suis peut-être un peu jeune pour le dire, mais c'était le bon temps.

-Et la fois de notre randonnée de trois heures avec Pit, en camp de jour pour experts, vous vous souvenez ? C'était la plus belle balade de ma vie ! Dit Amièle avec extase.

-Moi je n'étais pas encore là, mais j'aurais bien aimé la faire cette randonnée, vous en parlez tellement souvent ..! Ajouta Léane.

-Oui c'est vrai ! J'avais Sunshine. C'était ma première randonnée de trois heures et j'avais une grosse peureuse. C'est un miracle que je sois encore en vie,dis-je.

-Tu l'as fait avec Sunshine ? Tu es courageuse ! Répondit Léane.

-J'étais pas mal oubligé, j'avais toujours des cours avec elle. Je me pratiquais. La randonnée était comme un cours. Heureusement que c'est elle que j'avais, ça a été à ce moment là mon coup de foudre !

-C'est vrai que tu l'aimais cette Sunshine. Même quans elle te faisait tomber. Dire que tu l'as fait sauter, dit Maude.

-J'avais oublier ça ! Je sais pas si tu étais là Léane, mais j'ai été la première à faire sauter Sunshine. J'étais tellement fière d'elle !

-Ça doit ! Répondit Léane.

Pit vint tout souriant vers nous.Nous, on ne parlait plus, on mangeait une bouchée de nos sandwish.

Il s'assit à l'ombre avec nous.

-Hey les filles, une ride cette après-midi ça vous tente tu ? Y a pas de client, annonça Pit.

-Ouais ! Dit Amièle.

-Bien sur ! Dit Léane

-Pourquoi pas ? Dit Maude

-Bof, répondis-je.

Tout les regards se tournèrent vers moi. Pit a l'air compatissant.

-Tu sais, on peut te prêter un cheval. Pourquoi pas Sunshine ? demanda t-il.

-Allez, viens avec nous, ça va te changer les idées ! Ajouta Amièle avec entraint.

-Bon, d'accord alors, répondis-je, toujours pas convaincu.

Sunshine, je l'aime beaucoup, c'est vrai, mais je préfèrerais faire une randonnée avec Averell plutôt qu'avec elle.Mais bon, ça pourrait être amusant. Ça fait longtemps que je n'ai pas monté Maman Sun. Ça va lui faire plaisir, elle m'aime tellement.

-Tu pourras prendre des photos, tu adore ça, rajouta Pit.

Il a raison, ça me ferait une bonne occasion !

-C'est vrai, justement, j'ai mon appareil ! Dis-je.

-Comme toujours ! Répondit-il.

Je lui fit une grimace et il repartit en me faisant plein de grimaces différentes.

-Épais ... murmurais-je pour jouer.

Au moins, il ne m'a pas entendu.

-Fait toi s'en pas pour Averell. Il va être debout dans bientôt, j'en suis sur ! Dit Amièle,entre deux bouchées de sandwish.

Léane a fini la sienne et fouille dans sa boîte à lunch, pendant que Maude attaque déjà sa barre tendre.

L'après-midi promet d'être mouvementé !

Pour digèrer, nous avons courru un peu partout autour de l'écurie, dans l'écurie, dans le manège extérieur et dans le patûrage, pour finir couché sous le chène, à côté de nos boîtes à lunch.

Nous avons pris des photos avec, bien sur, mon appareil, avec tout les chevaux: juments, hongres, poney, pouliche,poulains.

Nous avons finalement rentré Sunshine dans son box. Comme les chevaux de Maude, Amièle et Léane ( Tit-Gui, Thally et Lucky Mc Fly ) sont déja dans leur box pansés, prêt à sortir, elles m'ont aider brosser Sunshine. Ça faisait longtemps qu'elle n'avais pas été monté. Elle m'a l'aire énergique. J'espère que je ne tombera pas. Ou qu'on ne croisera pas Justin. Ça serait le comble. Ce qu'il pourrait dire puisque je monte Sunshine ...

Elle est prête en 5 minutes.Le poil propre et lisse,les sabots luisants, le regard joueur,ma selle Western propre,lavée la veille et une jolie bride de plusique teintes de brun, qui fait cowboy.

Sunshine est une haflinger très colleuse. Elle est particulièrement jolie pour sa race, malgré sa grosseur.Elle a une grosse crinière. C'est une pouliche éternelle cette jument. Elle apprend vite, mais quand elle est faché, elle le fait savoir à gros coups de cul !

Je l'aime beaucoup,elle est très joueuse. Par contre il faut savoir la contrôler quand elle est de mauvaise humeur, ce qui m'a vallu plusieurs plonges dans le sable

Les autres eurent le temps de seller,mettre leur bombe et brider.

-Alors, êtes vous prête ?

-Oui, dirent, en coeur, Maude, Léane et Amièle.

Je mis vite ma bombe et la gance de mon étuit à appareil photo autour de mon cou.

-Moi aussi ! Annonais-je.

On sortie toutes à la queue- leu- leu. Léane et Lucky, Amièle et Thally, Maude et Tit-Gui, Moi et Sunshine et Pit et Ferrari.

Thally est une très belle petite jument Quarter horse. Elle a une robe baie foncé, des bas noirs,la crinière noir et une liste blanche bien droite.

Tit- Gui est un ancien Standerbred de course. Il est très grand et noir avec une grosse étoile.Parfois il amble, d'autres fois il trotte. Il est très drôle quand, certaines journées, il lui passe des petites folleries. Maude réussie à bien tenir sur son dos, malgré qu'elle a déjà eu une comotion cérébrale en tombant.

Ferrari, quant à lui, est un beau grand Canadien noir à l'oeil vif. Quand on voit l'image de l'éléphant qui a peur d'une souris, c'est bien lui l'éléphant. Un rien ne l'effrait. Au moins, la beauté, il l'a. Il est superbe, très imposant.

Et Sunshine, elle, je l'ai déjà décrit.


Revenir en haut Aller en bas
Eden-H
expert
expert
avatar

Messages : 165
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 27
Localisation : Aisne (St Quentin) 02

MessageSujet: Re: Petite histoire   Ven 7 Jan 2011 - 17:46

La suiite , s'il te plaiiiit Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://x-chewaal-passion.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petite histoire   Ven 7 Jan 2011 - 18:04

LA SUITE !
Cette histoire est passionnate je trouve, tu as un don pour ecrire ! je veux connaitre la suite ! <3
Revenir en haut Aller en bas
Sassie
Nouvelle
avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 29/12/2010

MessageSujet: Re: Petite histoire   Sam 8 Jan 2011 - 4:24

La suite il faut me laisser le temps de l'écrire ;P Je la met dès que possible ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petite histoire   Sam 8 Jan 2011 - 19:14

Donne le titre au fait de l'histoire Razz Je crois que je vais l'imprimer et me la lire le soir mdr Razz
Revenir en haut Aller en bas
Sassie
Nouvelle
avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 29/12/2010

MessageSujet: Re: Petite histoire   Sam 8 Jan 2011 - 22:30

J'ai jamais vraiment penser au titre, j'ai aucune idée de quoi mettre .. Vous avez des idées pour moi ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petite histoire   Dim 9 Jan 2011 - 9:47

Hum... non pas d'idee :/
Revenir en haut Aller en bas
flora01
expert
expert
avatar

Messages : 163
Date d'inscription : 15/12/2010
Age : 23
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: Petite histoire   Ven 14 Jan 2011 - 20:45

je n'ai lu que les premiers chapitres pour le moment je les trouve très bien , juste quelques petite critiques , parfois c'est bizarre ta phrase y a des mots on sait pas d'où ils sortent et je t'avoue que quand c'est la fille sur le dos du cheval qui parle j'ai pas tous compris , je ne sais pas qui est Maude , qui est l'autre ... , j'ai pas compris du tout :$
mais le moment ou c'est le cheval franchement c'était extraordinaire !!
bravo tu es super doué !
me reste à lire la suite , j'ai hate , j'espère qu'elle sera aussi bien que le début Wink
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/#!/profile.php?id=1414206013        mon
flora01
expert
expert
avatar

Messages : 163
Date d'inscription : 15/12/2010
Age : 23
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: Petite histoire   Ven 14 Jan 2011 - 21:43

la suite est vraiment bien
dis tu ne serais pas Belge ou Canadienne ?
lol , parce que des fois y a des mots qui sont pas courants , comme la moulée
et y a des mots qui sont là alors qu'ils ne devraient pas ^^ exemple : "Il va être debout dans bientôt" x)
c'est juste une critique le prend pas mal Wink
j'ai écris pleins d'histoires dont une avec des chevaux qui parlent lol mais elle est nul xD
à un moment tu t'es trompée dans les noms des chevaux , au moment ou tu dis que le gars veut acheter Averel et vendre Speedy à la boucherie , tu as dit qu'il voulait acheter Speedy
je sais je suis chiante lol
mais je rigole ton texte est vraiment génial , hâte d'avoir la suite !!
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/#!/profile.php?id=1414206013        mon
Sassie
Nouvelle
avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 29/12/2010

MessageSujet: Re: Petite histoire   Sam 15 Jan 2011 - 2:59

Je suis démasqué, je suis québécoise x)
Merci beaucoup pour tes critiques, y a certains petits trucs que je dois arranger ces vrai. Merci aussi de me l'avoir dit que je me suis tromper, si non je ne m'en serais jamais rendu compte ..
T'es pas chiante, au contraire, t'es enrichissante !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Petite histoire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Petite histoire
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» La petite histoire de la ZENITH Cairelli "Tipo CP 2"
» Petite histoire de peinture....
» petite histoire amusante ?!
» Petite histoire d'orchidée...
» Une petite histoire sur les adjectifs de couleur :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: FORUMS DE DISCUSSION :: Discussions générales-
Sauter vers: